Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 15:20
Catholique zombie ou sociologiquement non pertinent?

De retour de mon périple vacancier qui m’a amené du « village-pâtisserie» de Füssen, au pied des châteaux de Louis 2 de Bavière qui inspireront Disneyland, jusqu’à Prague la baroque, en passant par Munich, Salzbourg, Vienne, et Budapest, autant d’étapes qui ne permettent pas de douter des racines chrétiennes de l’Europe, j’ai découvert la une de l’observateur, « le brulot Todd », qui annonçait un retour fracassant du débat intellectuel.

Un livre d’Emmanuel Todd ne m’a jamais laissé indifférent depuis qu’il a accédé à la célébrité en prédisant, dès 1976, l’effondrement de l’union soviétique, en se basant sur des analyses statistiques telles que le taux de suicide et surtout la mortalité infantile. J’ai commencé à le lire à cette époque-là, avec le « Fou et le prolétaire », livre parenthèse dans lequel il abandonnait son approche «scientifique» pour donner une analyse psychologique du totalitarisme comme conséquence de «l’aliénation mentale» d’une partie de la société. Il n’allait pas tarder à revenir à sa méthodologie initiale, en y intégrant l’analyse des structures familiales (famille nucléaire, famille souche, etc…) et leur lien avec les systèmes idéologiques et l’évolution de l’électorat. Cette approche «systémique» de l’idéologie basée sur l’anthropologie familiale, comme auparavant celle du « désir » par René Girard basée sur le mimétisme, ne pouvait que séduire le « rationaliste déterministe » que j’étais (et que je suis sans doute encore..), voyant là une extension aux sciences humaines de la quête des physiciens d’une théorie du « tout ». Si la solidité d’une théorie repose en grande partie sur ses capacités « prédictives », Todd a quelques jolis succès à son actif depuis celui de la chute du communisme: déclin de l’empire américain, crise financière, fracture sociale, révoltes arabes…Au point de prendre la posture de « Je suis celui qui sait ». Malheureusement son approche «scientifique» est parfois pervertie par son «aliénation» idéologique, celle de la gauche radicale…Je me souviens ainsi de sa «prévision» durant la campagne présidentielle de 2007 selon laquelle Sarkozy finirait à 16%.....

C’est donc avec intérêt que je me suis lancé dans la lecture de «Qui est Charlie». Mon intention n’est pas ici de me livrer à un commentaire approfondi de ce livre passionnant, qui donne à réfléchir et à prendre un certain recul par rapport à qu’on a vécu, mais de dire qu’il n’a pu emporter mon adhésion tant les dérives interprétatives de nature idéologique, quasi paranoïaques, affaiblissent le propos. Je suis prêt à concéder - même si cela n’est pas confirmé par un récent sondage sur la participation aux manifestations et que la peur d’un attentat comme facteur non négligeable - j’ai pu le constater dans mon entourage- de non-participation n’est jamais prise en compte - que les manifestants étaient plus nombreux dans les régions périphériques de tradition catholique à structure familiale inégalitaire, que dans les régions centrales de tradition athée et révolutionnaire à structure familiale égalitaire (qui basculent actuellement vers le vôtre FN), que les classes supérieures et moyennes, en état «de vide métaphysique» tendent au laïcisme radical et à l’exclusion des ouvriers et des musulmans. Mais comment souscrire aux affirmations péremptoires d’une «monnaie unique» substitut au «Dieu unique» des populations autrefois catholiques, d’une religion musulmane estampillée comme la religion des faibles et des opprimés (dans nos banlieues tout au plus…), d’un blasphème considéré comme naturel lorsqu’il vise sa propre tradition religieuse (chrétienne), mais lâche et méprisable quand il est dirigé vers la religion des faibles (ce qui revient à reconnaître nos racines chrétiennes…et à invoquer un passé colonial inexpiable), enfin et surtout d’une manifestation du 11 janvier traduisant un inconscient « islamophobe». Je suis peut-être un « catholique zombie » - « peut-être » car l’auteur désigne par là des « athées » de culture catholique, alors que je suis agnostique, ce qu’il considère comme « sociologiquement non pertinent» - mais il ne fait aucun doute pour moi que j’aurais manifesté de la même façon s’il s’était agi d’un acte terroriste perpétré par des catholiques intégristes ou une secte protestante.

On comprend sans peine que ce livre stimulant ait pu amener Alain Finkielkraut ou Eric Zemmour à polémiquer, ou que la gauche « bienpensante » et que nombre des « Je suis Charlie » se soient indignés, mais on aurait peut-être pas imaginé que c’est au sein même de la «gauche radicale», notamment chez ceux qui comme Michel Onfray ou Régis Debray ont récemment mis au centre du débat l’importance du fait religieux, que des oppositions si vives allaient se manifester.. L’excellent thriller de Víctor Del Arbol, « Toutes les vagues de l’océan », dont les protagonistes sont en grande partie des militants communistes pendant la révolution russe et la guerre civile espagnole, peut nous faire entrevoir jusqu’à quels extrêmes peuvent mener les luttes idéologiques dans cette mouvance radicale….

Quelques lignes extraites du livre de Gilbert Keith Chesterton, « La chose, pourquoi je suis catholique » qui vient de reparaître, pour conclure ce billet :

« Le monde moderne n’est pas mauvais : à certains égards, il est bien trop bon. Il est rempli de vertus féroces et gâchées. Lorsqu’un dispositif religieux est brisé (comme le fût le christianisme pendant la réforme), ce ne sont pas seulement les vices qui sont libérés. Les vices sont en effet libérés, et ils errent de par le monde en faisant des ravages ; mais les vertus le sont aussi en faisant des ravages plus terribles. Le monde moderne est saturé de vieilles vertus chrétiennes virant à la folie. Elles ont viré à la folie parce qu’on les a isolées les unes des autres et qu’elles errent indépendamment dans la solitude »

Partager cet article

Repost 0
Published by limbo - dans politique
commenter cet article

commentaires

limbo 29/06/2015 22:50

Merci!

Courtage en ligne 29/06/2015 20:19

Merci pour votre billet très agréable à lire !

Jean

Présentation

  • : Regard d'un gay
  • Regard d'un gay
  • : regard d'un gay sur les évènements de ce monde, sa vie personnelle, etc...
  • Contact

Recherche

Liens