Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 15:58

Dans un des premiers écrits de ce blog, j’avais conté ma rencontre avec Hervé, ma première passion amoureuse, ma plus grande passion, survenue peu de temps après le retour du périple à Paris que j’ai mentionné en introduction de mon précédent billet :

http://limbo.over-blog.org/article-herve-1-la-conquete-44545270.html

http://limbo.over-blog.org/article-herve-2-la-chute-44685383.html

Je ne l’avais pas revu depuis cette rencontre fortuite et brève de juin 1999 dont j’ai parlé dans le 2è article que je lui ai consacré, où je l’avais trouvé dans un état physique particulièrement délabré alors qu’il avait à peine 40 ans.

Depuis j’avais, en vain, cherché à trouver sa trace sur internet. Aujourd’hui, faisant une recherche google sur « Herve Robin, bordeaux », je suis tombé sur un billet du blog de Didier Lestrade, le fondateur d’Act-Up Paris, intitulé « For a friend», entièrement dédié à Hervé (http://didierlestrade.blogspot.ch/2010/09/for-friend.html). J’y ai ainsi découvert ce qui fut sa vie depuis les années 90, quelques mois après les dernières nouvelles que j’avais eues de lui à Paris. Je n’ai, bien entendu, pas été surpris d’apprendre qu’il était atteint du Sida, mais je n’aurais jamais imaginé qu’il allait devenir un militant actif et important d’Act-Up.

Le billet de Didier Lestrade est un hommage particulièrement émouvant à ce personnage hors du commun, un peu fou, qui a brûlé la vie par tous les côtés, sexe, drogue, alcool, jusqu’à ce qu’une crise cardiaque l’emporte en 2010.

Tu as réussi, Hervé, à me faire pleurer une dernière fois….

On trouvera un autre hommage à Hervé sur le site d’un bar bordelais :

http://oursmarin.jimdo.com/2010/09/27/hervé-robin-nous-a-quitté/

PS : la photo d’Hervé qui illustre ce billet est tirée du blog de Didier Lestrade

Partager cet article

Repost 0
Published by limbo - dans LGBT
commenter cet article

commentaires

ANTON 29/12/2016 01:21

Bonsoir,
J'aime bien vos analyses, j'ai rebondi vers votre blog à partir de CG,
Vous avez une profondeur d'analyse et scientifique et litéraire, j'aimerais avoir la même, mais je suis encore trop "flâneur" certainement,
Une question me taraude (certainement naïve): pourquoi l'homosexualité (ou le bisexualisme) ne se vit-elle (il) pas comme l'hétérosexualité ? Je veux dire, comme cela, comme si de rien n'était ! Je comprends que l'exclusion inspire la révolution pour certains ... ou que l'exclusion invite à se cacher pour d'autres ... mais en France par exemple, on peut se tenir par la main ou s'embrasser entre hommes/femmes dans la rue ... alors pourquoi des lieux expressément LGBT selon vous ? Est-ce que l'acceptation totale par les hétéros de toutes les libertés en matière de pratiques sexuelles (légales) aboutirait à la fermeture progressive (par manque de clientèle) des lieux de vie LGBT ? Merci de m'avoir lu ... salutations ...

limbo 27/01/2017 22:31

Bonsoir
Je pense qu une réponse partielle à votre question se trouve dans le billet d il y a 4 ans" adapte toi à notre homophobie, oú de l heterosexualisation de l homosexualite

Présentation

  • : Regard d'un gay
  • Regard d'un gay
  • : regard d'un gay sur les évènements de ce monde, sa vie personnelle, etc...
  • Contact

Recherche

Liens