Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 21:37

142660-la-cage-aux-folles-jean-poiret-et-637x0-1.jpg

 

J’avais eu la chance d’accompagner mas parents voir cette pièce lors de sa création en 1973. Tout cela est bien loin, mais je me souviens pas d’avoir tant ri à un autre spectacle. Certes j’étais encore loin de mon «coming-out» et ne me serais sans doute pas avouer à moi-même mon homosexualité. Mes parents aussi avaient beaucoup ri, ils riraient moins cinq ans plus tard lorsque je leur déclarerai assez brutalement que je ne m’intéressais qu’aux garçons. A cette époque, au théâtre comme dans la chanson populaires (« Un homo comme ils disent » d’Aznavour a été interprété pour la première fois un an avant la cage aux folles), seule la « folle » permettait de lever le tabou de l’homosexualité. En 1978, l’adaptation cinématographique m’avait déçu, j’avais moins ri, Ugo Tonnazzi n’était pas Poiret, Serrault m’avait semblé moins génial, seul Galabru apportait une touche nouvelle. L’interprétation n’était sûrement pas seule en cause, le sujet convenait sans doute mieux au théâtre, et puis j’avais changé, je venais de me lancer à corps perdu (c’est le terme!) dans le sexe, et la représentation de l’homosexualité donnée par le film « La confusion des sentiments», d’après la nouvelle de Stephan Zweig, convenait mieux à mon humeur nouvelle que celle du film d’Edouard Molinaro...
Christian Clavier et Didier Bourdon ont rencontré un franc succès l’année passée en reprenant cette pièce. Il ne me serait pas venu à l’idée d’aller assister à une de leur représentation, d’autant plus que je supporte assez mal le premier. Mais la pièce étant diffusé en direct dimanche soir sur TF1, il était tentant d’y laisser tomber un œil. J’ai été sidéré devant tant de vulgarité qui n’a réussi qu’exceptionnellement à me dérider. Le sujet a t’il vieilli ? Ai-je vieilli (sûrement!)? J’ai pourtant la conviction que s’il existait une version enregistrée de la création de Poiret et Serrault, j’y prendrai encore du plaisir. Ce qui est en cause dans cette version moderne c’est la médiocrité de la mise en scène et de l’interprétation. Ne fait pas la folle qui veut :
« On rencontre des attardés
Qui, pour épater leurs tablées,
Marchent et ondulent
Singeant ce qu'ils croient être nous
Et se couvrent, les pauvres fous,
De ridicule »

Partager cet article

Repost 0
Published by limbo - dans Gay
commenter cet article

commentaires

Hauts Maux 16/01/2011 01:00



OUF !!!! Je n'ai pas regardé . . .


de toute façon TF1 et moi je crois que je ne suis pas compatible .


A +



jérémie 13/01/2011 15:23



Je n'ai rien raté alors.


 



Présentation

  • : Regard d'un gay
  • Regard d'un gay
  • : regard d'un gay sur les évènements de ce monde, sa vie personnelle, etc...
  • Contact

Recherche

Liens