Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 10:14
84709_FOPR4R85FNDRTZT1DSLMABM6XHVAZG_nick_auger_H231001_L.jpg

Ce beau jeune homme dont je parlais dans un récent billet, Bertrand a eu le privilège de l’apercevoir dans les vestiaires du gymnase. Il m’a envoyé ce sms : « ai croisé ta déesse qui partait avec sa démarche étudiée et son regard au loin, très satisfaite d’elle-même je pense… ». Apparemment indifférent en effet à ceux qui l’entourent en salle de sport, comme inaccessible, en tous cas en ce lieu là, mais l’expérience m’a appris qu’on ne peut en déduire qu’il soit inaccessible « ailleurs ». Un autre beau garçon (il y a tant de beaux garçons au Clud Med Gym Palais Royal), un peu moins jeune cependant, proche de la quarantaine sans doute, affichait cette même indifférence. Il y a quelques mois pourtant, alors qu’il se trouvait dans un tout autre lieu, l’Impact, un dimanche après midi, il s’intéressa d’une façon fort directe à diverses parties de ma personne. Pourtant toujours aussi indifférent lorsque je le croise à Palais Royal, comme ce matin, pas un bonjour, mais pas farouche du tout lors d’autres rencontres en bar sexe…comme une dissociation totale du social et du sexuel ? Ce n’est pas la première fois que je constate ce type de schizophrénie comportementale.
A l’inverse des garçons au comportement très social en salle, qui ne manquent jamais de vous saluer, semblent à peine vous connaître, quand ils ne font pas mine de ne pas vous avoir vu, lorsque vous les croisez dans un lieu sexe. Certes on peut dans ce cas penser qu’ils veuillent vous signifier que leur « empathie » n’est en aucun cas une indication d’un désir pour votre personne, ou, hypothèse plus satisfaisante pour votre amour propre, qu’ils ne veulent pas se mettre en situation d’essuyer un refus avec quelqu’un qu’ils croisent tous les matins, sans parler de ceux, possiblement gênés que vous les ayez surpris en un tel lieu (surtout si vous savez qu’il ont un petit ami…).
D’autres sont beaucoup plus transparents, tel celui-ci qui ayant à peine croisé mon regard en salle, mais sans qu’il m’ait semblé lui avoir donné l’impression qu’il m’intéressait particulièrement, m’aborda de façon plus que directe lorsqu’il me vit en entrant dans le sauna où j’étais seul et dont je dus promptement calmer les ardeurs, notamment pour ne pas « effrayer » un troisième larron que j’aperçevais s’approcher, à travers la vitre, certes gay lui aussi, mais pas forcément amateur d’ébats publics. Ou encore celui-ci qui, plus que timide lors de nos échanges sur MSN, m’aborda sans inhibition en salle alors que je ne l’avais même pas reconnu.
Il serait cependant, à mon avis, peu rentable, de prendre une inscription dans cette salle avec comme premier objectif d’y faire des rencontres. Les droits d’inscription, si l’on n’a pas la chance qu’ils soient en partie pris en charge par un comité d’entreprise, sont élevés. Mais surtout, si Palais Royal a une fréquentation masculine quasi exclusivement gay (et une féminine plus diverse, beaucoup de femmes hétérosexuelles étant sûres de n’être pas importunées), probablement parce qu’elle est la plus proche du marais, d’un quartier aux marques prestigieuses d’habillement et au milieu d’un lieu culturel (Ministère de la culture, Louvre), il s’agit d’une population très star, très « people », qui représente la « quintessence du milieu », où beaucoup viennent au moins autant pour arborer des tenues qui paraissent peu adaptées à une pratique intensive du sport ou pour tenir salon, que pour s’entraîner sérieusement. Si l’on en juge par le nombre de corps bien faits qu’on peut contempler, on ne peut cependant douter qu’il s’agisse bien d’une salle de sport. Une majeure partie de ce petit microcosme se connaît, souvent intimement, et il faut sans doute être très sûr de soi pour se risquer à tenter sa chance. Beaucoup, tels mon ex n’ont pas supporté l’atmosphère de ce lieu et l’ont déserté, d’autres craignent de s’y aventurer ne se jugeant pas assez bien foutu. Rassurez vous cependant, il n’y a pas, loin de là, que des « Apollon » mais c’est globalement très au dessus de la moyenne…Il faudrait sans doute faire une place à part à ceux que l’on voit peu ou pas en salle, mais que l’on aperçoit dans les vestiaires en arrivant et que l’on retrouve une heure ou deux plus tard, toujours dans les vestiaires, le visage congestionné et ruisselant…..Trop longtemps au sauna sans doute ?
Les saunas des salles de sport, et celle de Palais Royal ne saurait faire exception étant donné sa « spécialisation » gay, sont des lieux parfois un peu agités, sans parler des douches, aux heures creuses, à condition de respecter certains codes, de guetter le passage du personnel d’entretien, l’arrivée d’indésirables (dans tous les sens du terme) ou la possibilité d’un hétéro égaré, sous peine de se faire expulser, ce qui serait arrivé à un journaliste TV qui a disparu des écrans du journal il y a plusieurs années.

Partager cet article

Repost 0
Published by limbo - dans Gay
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regard d'un gay
  • Regard d'un gay
  • : regard d'un gay sur les évènements de ce monde, sa vie personnelle, etc...
  • Contact

Recherche

Liens