Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 22:16
simpson-1
Hier  soir, comme souvent depuis quelques années, nousavons réveilloné entre quelques amis, que des garçons bien sûr, chez moi cette fois ci...Soirée plutôt banale donc, avec un menu tout aussi banal : huitres, foie gras, saumon fumé, fromage et dessert arrosés de champagne. J'ai passé cette semaine de vacances à "glander" ( Bertrand lui travaillait), entreprenant la lecture, vraiment peu fatiguante pour l'esprit du dernier Dan Brown, ou, plus éprouvant pour les nerfs, m'essayant à progresser dans le jeu vidéo "Call of Duty 2" qui vient de sortir. Je dois avouer que son " réalisme" est époustouflant. On y passerai des heures, en oubliant presque les sites de rencontres du net....Il était grand temps que j'acquière quelque expèrience dans ce qui pourrait bien constituer, dans quelques années, un plaisir de substitution....

Dans le billet précédent, j'évoquais les distances prises avec ce qui me reste de famille. Il se trouve que celle ci s'est rappelée à moi avant hier, un appel d'un de mes neveux, 21 ans maintenant, de passage à Paris avec sa "copine", qui se proposait de passer me voir. Je l'ai revu avec plaisir, 4 ans après mon dernier passage dans un Noël familial. C'était la premiére fois qu'il venait chez moi... L'homosexuel et sa famille, cet épisode qui a coïncidé avec la lecture récente du billet que Jeremy a consacré au dernier livre de Didier Eribon, m'ont remis en mémoire les propos que ce dernier consacrait à ce sujet dans son livre "Réflexions sur la question Gay" : "Les vies gays sont des vies différées; elles ne commencent que lorsqu'un individu se réinvente lui même, en sortant de son silence, de sa clandestinité honteuse. Lorsqu'il choisit au lieu de subir et par exemple, lorsqu'il se compose une autre famille-constituée de ses amis, de ses amants, de ses anciens amants et des amis de ses anciens amants- et se reconstruit ainsi son identité après avoir quitté le champ clos et étouffant de sa famille d'origine et de ses injonctions tacites ou explicites à l'hétérosexualité. Une telle fuite ne signifie pas nécessairement, cela va de soi, la rupture totale avec sa famille, mais plutôt la nécessité de s'en tenir éloigné et de la tenir à distance. Avant cela, les vies gays ne sont que des vies vécues par procuration, des vies imaginées, ou des vies attendues, espérées autant que redoutées."
Repost 0
Published by limbo - dans Gay
commenter cet article
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 19:06

RJ10.jpg
On pourrait par exemple différentier la psychose et la névrose comme suit : dans la psychose c'est le malade qui délire, dans la névrose c'est son psychanalyste
Repost 0
Published by limbo - dans Gay
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 16:42
La folle et l'enfance? Je reproduis quelques phrases de "L'enfant au masculin" de Tony Duvert ( auteur maudit des années 70/80, publié aux éditions de minuit et dont je crois que certains de ces livres seraient censurés aujourd'hui car ils pourraient être considérés comme une défense de la pédophilie: "cela dit, les garcons qui s'efféminent récupèrent probablement dans l'habitus féminin ces signaux d'enfance-et en tant qu'ils sont des attributs enfantins.L'éfféminement, d'ailleurs, s'accompagne volontiers d'enfantillage- et d'une forme particulière d'intelligence moqueuse, d'insolence drôle, d'effronterie gamine, qui n'a rien de "féminin" (les femmes sont des adultes orthodoxes et elles ne s'adonnent pas à ces jeux là).C'est une vaste re-création d'enfance dans l'habitus adulte, et cela n'emprunte l'attirail féminin que pour raison qu'il est seul disponible." J'ai pu constater pour avoir vécu presque un an avec une "folle" en 1982, la véracité de ce propos

IMG 0012
Repost 0
Published by limbo - dans Gay
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 09:24
tetro-04.jpgNoël seul chez moi, cela n'est plus inhabituel.depuis que j'ai pris quelque distance avec ce qui me reste de famille. Bertrand dans la sienne en lointaine banlieue et les bars du Marais tous fermés ou presque, il ne me restait plus qu'à me préparer un bon petit repas autour d'un Pomerol. Je ne déteste pas ces petits moments d'une solitude qu'on sait ne point devoir durer. Le temps de lire, notamment quelques articles de journaux consacrés à Benoît 16 qui refait enfin parler de lui en faisant avancer le processus de béatification de Pie 12, sans craindre de braquer et braver à nouveau l'opinion telle que la forgent les médias. Pourtant Serge Klarsfeld a déclaré qu'il n'était absolument pas choqué car Pie 12 a joué un rôle déterminant contre Hitler et a eu des gestes efficaces pour sauver de nombreux juifs : " "Il n'y a aucune raison pour que Pie XII ne devienne pas saint". En revanche il s'est dit choqué par la publication dans la pléiade des lettres antisémites de Céline, coïncidence, ce volume de la correspondance de Céline dans cette collection se trouve être le cadeau de Noël que vient de me faire Bertrand.
En vacances depuis jeudi, beaucoup de temps aussi pour aller au cinéma. Dans l'impossibilité de trouver une place dans une salle 3D pour "Avatar", nous avons choisi des films moins "grand public", "La route", très fidèle au roman, un travail bien fait, mais qui ne saurait faire oublier le choc que m'avait procuré ce dernier; "Persécution", un Chéreau qui m'a semblé pas totalement maitrisé mais qui imprime tout de même durablement sa marque, et puis il y a Romain Duris...; "Tetro" surtout, sorte de variation sur le thème de Caën et Abel (mais combien de films de Coppola, y compris le parrain, renvoient à ce thème) un époustouflant moment de cinéma, un choc équivalent à celui que m'avait procuré "Rusty James", du même virtuose, il y a bien longtemps...Ce dernier trimestre s'est révélé d'une grande richesse cinématographique avec 4 œuvres de premier plan : "Le ruban blanc", "Le prophète", "Tetro" et le dernier Resnais.
Repost 0
Published by limbo - dans Gay
commenter cet article
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 10:26

 

 

Connaissez vous l'histoire du chat de schrondinger? Si non, ce serait trop long d'aller dans les détails..Il s'agit de ce chat enfermé dans une boite opaque, avec un mécanisme qui a une chance sur 2 de le tuer au temps t. Si quelqu'un a ouvert la boite au temps t il le trouvera mort ou vivant, mais la mécanique quantique ( la physique en bref) nous dit que si on n'avait pas ouvert la boite il serait à la fois mort et vivant, dans une réalité enchevetrée. Qui a ouvert ma boite? Dans cet univers j'écris un blog sur ce site depuis ce jour , mais dans l'autre je n'ai pas de blog, ou je l'écris ailleurs, où j'en ai plusieurs

Repost 0
Published by limbo - dans Gay
commenter cet article

Présentation

  • : Regard d'un gay
  • Regard d'un gay
  • : regard d'un gay sur les évènements de ce monde, sa vie personnelle, etc...
  • Contact

Recherche

Liens