Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 10:40





 

La littérature de science-fiction a toujours été une de mes passions. Enfant, c’est probablement la lecture des romans de l’autre Vernes, pas Jules, car il s'agissait plus pour moi de romans d’aventure, mais Henri, l’auteur des «Bob Morane» qui m’y a initié. Je n’ai jamais relu cette série, probablement fort médiocre, qui sans être de la science-fiction, s’en approchait par les pouvoirs surhumains de son héros maléfique, «L’ombre jaune». J’ai alors dévoré très vite une bonne partie de la collection «Fleuve-noir anticipation», plutôt populaire, guettant avec impatience la sortie de tout nouveau titre de Richard Bessière ou Jimmy Guyeux, avant de découvrir enfin les chefs d’œuvre du genre.


Le terme «science-fiction» nécessite cependant d’être précisé. Il n’est  pas facile de se repérer dans ses multiples catégories. Laissons de côté le "fantastique" , genre à part que je connais mal et qui ne me passionne pas. La frontière est certes parfois un peu floue, mais appartient au domaine de la science-fiction ce qui reste du domaine du "rationnel" et de l’explicable ( même si ce n’est pas réaliste ou farfelue), alors que le fantastique est du domaine du surnaturel. Lovecraft se range ainsi plutôt dans le champ du fantastique.

Mais la science-fiction proprement dite est également éclatée en les multiples genres que sont : l’Anticipation ( on peut y rattacher le Jules Vernes du Voyage sur la Lune), le Space-Opera (l’âge d’or de la science -fiction avec notamment la série des « Fondation » d’Asimov, Le Monde des A de V.Vogt, Dune de F.Herbert, Rendez-vous avec Rama de A.C.Clarke), la Hard-Science ( extrapolation des connaissances actuelles dans le domaine de la physique ou de la biologie comme les romans de l’astrophysicien Fred Hoyle, ou le fantastique « Zodiacal » de Piers Anthony), la Speculative-Fiction (qui a donné au genre les chefs d’œuvre de Ph.K .Dick, notamment l’inoubliable « Ubik », ou le « Monde inverti » de C.Priest), l’Utopie (et là s’il faut bien sûr citer «Le Meilleur des Mondes» et «1984», je mettrai avant tout le chef d’œuvre peu connu de B.Wolffe «Limbo» qui veint d'être réédité dans une traduction originale et aussi « Les dépossédés » d’U.Le Guin.) et enfin, à la limite du genre selon moi, l’Heroic Fantaisie ( ou épopée fantastique, rappelant les romans du Moyen Age , à laquelle il faut sans doute rattacher le « Seigneur des Anneaux »). Peut être faudrait maintenant y rajouter un autre genre « la cybertechnoscience-fiction ».
Et puis il y a  des livres qui par leur dimension transcendent les genres comme «Hyperion» de Dan Simmons (on peut aussi le classer dans le space-opera) dont certains critiques ont pu dire que sa lecture arrachait des cris d’admiration..
Je lis beaucoup moins de science-fiction. J’ai du mal à retrouver dans les romans actuels le plaisir et le dépaysement d’autrefois, peut être du fait de la présence de plus en plus fréquente d’un épuisant « technocyber » langage . La science-fiction a ainsi peut être atteint sa limite (et sa vérité ultime) en faisant de la langue elle-même son objet. Mais je suis sans doute injuste car à l'instar de la passionnante trilogie "Spin" de 
Robert CharlesWilson, je suis surement passé à côté de quelques chef d'oeuvre.
Je pourrai bien sûr parler aussi du cinéma mais je m’en tiendrai au film qui écrase tout du génie de son auteur, « 2001 l’Odyssée de l’Espace ».

Repost 0
Published by limbo - dans science-fiction
commenter cet article

Présentation

  • : Regard d'un gay
  • Regard d'un gay
  • : regard d'un gay sur les évènements de ce monde, sa vie personnelle, etc...
  • Contact

Recherche

Liens