Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 22:33

eccles01.jpgvoyage-passe-stefan-zweig-L-1.jpg

 

On progresse à pas de géants dans la connaissance du fonctionnement du cerveau et de ce qu’on appelle la « conscience ». La chirurgie du cerveau, un article du monde vient de le rappeler, qu’il s’agisse de celle des tumeurs cérébrales ou de l’épilepsie, est un des facteurs de ce progrès. Avec l’accord des patients, cela va sans dire (mais mieux en le disant), on stimule avec des électrodes certaines aires cérébrales et ces derniers rendent compte "en direct" des effets de ces stimulations électriques. On vient ainsi de montrer que l'intention et la conscience dépendent d'entités distinctes du cerveau. En stimulant le cortex pariétal (celui de la « sensibilité »), on peut ainsi déclencher chez les patients des déclarations du type : "J'ai voulu bouger ma jambe.", et en augmentant l'intensité de la stimulation ces mêmes patients disent avoir effectué un mouvement, alors qu’il n’en est rien. A l'inverse, la stimulation du cortex qui déclenche le mouvement (cortex prémoteur adjacent) déclenche des mouvements qui ne sont pas conscients ! Ce dispositif expérimental décompose le circuit cérébral qui conduit de l'intention du mouvement à sa réalisation consciente : « stimulées séparément, les structures sont elles-mêmes "inconscientes" des effets qu'elles produisent en amont ou en aval ». Bien plus, on a montré dans certaines expériences dans lesquelles on demande aux sujets de réaliser une tache motrice (par exemple pousser un bouton), que le cerveau montrait une activité électrique avant le moment où ceux-ci déclaraient avoir voulu agir ! Ceci pose la question de la nature du libre arbitre : « sommes-nous des pantins agis par nos neurones, ou bien maîtres de nos actes ? ». On ne sait encore ce qu’est vraiment la « conscience », si ce n’est que « l'accès à la conscience correspond à une activation globale du cerveau. » « d'où vient l'intention elle-même ? Elle dérive, comme tout le reste, de l'activité de notre cerveau, elle-même stimulée par la mémoire, la vie, mais il faudra plus d'une expérience pour le préciser."
On peut imaginer que si l’on se pose la question du libre arbitre (et donc du déterminisme) pour la simple réalisation « d’un mouvement », celle-ci est encore plus prégnante quand il s’agit de nos opinions …
On pourrait encore compliquer le modèle en disant que certains s’attachent à appliquer les principes de la mécanique quantique à l’activité cérébrale, qu’il s’agisse de neurophysiologistes comme le regretté John Eccles, ou de physiciens théoriques comme Roger Penrose. Le monde quantique n’est il pas celui des « intentions de la nature » et de leurs « actualisations » dans le mégavers ?

La nouvelle, récemment publiée, de Stephan Zweig, « Le voyage dans le passé », témoigne de l’impossibilité de le faire revivre (ce passé), de revenir avant qu’il ne bifurque…

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> La Page No-4, THÉOREMES DE L'ESPRIT ET AMOUR DIVIN..<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Cordialement<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Clovis Simard<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre