Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 19:53

 

 

 

gecole4-copie-3.jpgLors d’un récent billet consacré à la gaypride j’avais indiqué que nous avions le lendemain participé à une fin d’après midi « sexe » organisée rue quimcampoix sur « inscription ». J’avais répondu à une « invitation » reçue sur un site gay, invitation qui recommandait de s’inscrire à l’avance en envoyant par e-mail une photo visage et corps. Je subodorais que je ne correspondais sans doute plus aux critères d’âge le plus souvent appliqués pour ces évènements, mais en l’absence de précision, j’avais envoyé un lien vers les photos de Bertrand et de moi sur le dit site gay de rencontre où nous ne cachons rien de notre anatomie et j’avais reçu en retour une acceptation de l’inscription.
Arrivé sur les lieux de la sauterie, un « profileur » accueillait les participants et j’ai eu le sentiment que si je n’avais pas pris la précaution d’amener avec moi mon « attestation » d’inscription, nous n’aurions pu franchir l’entrée. Ceci fait nous découvrîmes, après nous être débarrassés de nos vêtements dans les sacs poubelles fournis, un lieu immense, sur plusieurs étages avec bar, salons de « repos », distributeurs de gel et de préservatifs, et même douches. J’ai eu vite confirmation de mon pressentiment, j’avais étonnamment échappé au filtre de la sélection (dilettantisme du « profileur » internet ?), car j’étais de loin le plus âgé des participants dont la majorité avaient des corps qui en auraient fait rêver plus d’un. Pourtant l’ambiance était loin d’être aussi « chaude » que ne le laissait supposer l’invitation : lieu trop grand pour le nombre de participants, tendance de certains à se donner un air d’inaccessibilité où à ne venir qu’en « touriste » pour se « faire désirer », difficulté pour d’autres de choisir entre tant de si beaux spécimens.... ? On trouve là la limite d’application de critères de sélection trop sévères. Je ne serais pas étonné que bien des participants ne se soient contentés que du seul plaisir des yeux. Ce ne fût pas mon cas mais l’expérience ne sera pas inoubliable...
Ce type de soirées « sur inscription ou sélection» existent depuis fort longtemps. J’ai ainsi fréquenté pendant plusieurs années les « après midi » du Clan Nature, organisés le premier dimanche de chaque mois dans un bar sexe privatisé pour l’occasion, avec une sélection à l’entrée plus ou moins sévère selon le « profileur » (un temps même la sélection se faisait en deux temps, sévère les deux premières heures, puis plus souple...). Internet a permis la prolifération de ces « sexparty », avec une sélection qui se fait maintenant sur « dossier ». Nous avons pris l’habitude depuis quelques temps de nous inscrire à telle ou telle de ces propositions, en fonction des critères plus ou moins explicites qui sont donnés, désir sans doute de voir d’autres têtes (entre autres) que celles que nous côtoyons régulièrement dans nos bars sexes préférés. Nous avons ainsi été à deux reprises à une « touze », dont les critères de sélection sont plus axés sur le côté « bien foutu, bien monté » que sur l’âge, avec un nombre limité de participants (entre 20 et 30). Le mot « touze » est d’ailleurs contestable car cela ressemble plus à ce qui se déroule dans les bars sexe « naturistes » qu’à une mêlée générale, mais avec une clientèle qu’on a pas l’habitude de rencontrer dans ces endroits publics. Dans sa première partie, cette soirée est filmée par l’organisateur (les participants portent alors un masque) pour être mise sur un site internet payant...
Hier soir nous étions « parrainé » par un de nos contacts internet pour participer à une touze « géante », la soirée « des sans culottes », plus de 150 personnes, organisée dans un appartement de 200 m2 en banlieue (mais vue sur la Tour Eiffel) avec de larges terrasses aménagées pour n’être pas accessibles à la vue du voisinage. Apéritif en petite serviette autour de la taille jusqu’à ce que tout le monde soit là, avant que le « jeu » ne commence. Il y avait même une tombola où Bertrand a gagné un barbecue ! De loin le plus sympathique de ces évènements auxquels nous avons pris part, et de loin aussi le plus « chaud ». « Clientèle » beaucoup moins star que rue quimcampoix (quelques présents aux deux tout de même !), atmosphère beaucoup plus « conviviale » dans tous les sens du terme mais bien sûr sélectionnée. Nous sommes rentrés a plus de 2 heures du matin.
J’ai eu à plusieurs reprises des amants qui n’acceptaient pas ce « principe de sélection », et qui, même s’ils remplissaient parfaitement les critères, refusaient d’aller dans ce genre d’endroits. Vieux réflexe égalitaire...Mais le désir ignore les principes de la République, et la sélection, si elle n’est pas imposée à l’entrée se fait après, comme à l’université. Personnellement , même s’il a pu m’arriver d’en être la victime et si les temps sont proches où il sera sage que je ne tente pas le diable, cela ne m’a jamais choqué à condition que cette sélection soit transparente (pas du type : « la direction se réserve le droit d’admission ») sur des critères annoncés sans ambiguïté, ce qui est cependant assez rarement le cas.

Partager cet article
Repost0

commentaires