Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 22:33

20110517-11563228244dd2a1409a80a.jpg

Lorsque j’ai franchi les portes de l’aéroport, à la descente de l’avion qui m’amenait de Doubaï à Mascate, la capitale du Sultanat d’Oman, j’ai été cloué sur place par le choc thermique. Plus de 30° à 22 heures, le lendemain nous aurions 45....Je devais m’estimer heureux car il s’agissait d’une chaleur sèche, dans quelques semaines l’humidité viendrait s’y ajouter et quelques pas suffiraient à vous « liquéfier ». La journée passée la veille à Doubaï m’avait permis de m’acclimater quelque peu, quelques degrés de moins tout de même. Une architecture démesurée et fascinante en plein milieu du désert, comme sortie de la réalité virtuelle d’un jeu vidéo, sorte d’alchimie entre Las Vegas, Hong- Hong et Chicago. A l’opposé Mascate, porte sur l’Inde, a le charme et l’hospitalité qu’on imagine de l’Arabie.

J’avais été surpris de constater sur gayromeo, où j’avais signalé mon voyage comme cela avait été le cas pour le Vietnam quelques semaines avant, la proportion très nettement plus élevée qu’en France de contacts qui me sollicitaient. Sans doute un rapport culturel à l’âge différent plutôt qu’un attrait particulier pour les occidentaux. Une fois sur place, aussi bien à Doubaï qu’à Mascate, j’ai pu constater que l’accès à internet des sites gays n’était pas des plus aisés, et très variable en fonction des lieux de connexion, relativement facile dans les grands hôtels internationaux, beaucoup plus problématique ailleurs. A la faveur d’une connexion réussie un de mes contacts m’a appris comment contourner la « censure » de ces sites : choisir la version « soft » (celle sans images de sexe) pour ceux qui le permettaient (comme gayromeo qui a une version « clean » sous le nom de planetromeo), ou mettre https devant l’adresse et non http...mais certains sites restent inatteignables.

C’est en consultant l’édition internet du « Monde », dimanche matin, dans les locaux de mon entreprise à Mascate que j’ai découvert sa « Une » qui m’a fait vérifier la date (étions nous le 1è avril?), puis me demander si je ne souffrais d’un coup de chaleur....Certes, ma préférence pour Hollande que j’avais laissée supposer dans des billets précédents reposait en partie sur ma crainte que DSK ne tienne pas la distance sous l’acharnement qui ne manqueraient pas de survenir pendant la campagne en utilisant sa vie privée tumultueuse, la fortune de sa femme, le tout sur fond d’antisémitisme, cela avait d’ailleurs commencé depuis l’histoire de la Porsche, mais de là à imaginer une telle pantalonnade ! Une fois le choc passé je me suis laissé aller à imaginer cinq scénarios : il est fou ; elle est folle ; encore une victime des médicaments ; le piège ; le complot
• Il est fou ? : victime de pulsions sexuelles incontrôlables dans un contexte de sentiment d’impunité lié au pouvoir. Dans ce cas là ce ne doit pas être la première fois, c’est la thèse que répand de façon « élégante » Bernard Debré dans les médias. Si elle s’avérait exacte on l’a échappé belle...
• Elle est folle ? : construction délirante de la victime supposée à la vue d’un homme sortant nue de sa salle de bains. Dans ce cas là aussi on devrait retrouver des antécédents psychiatriques.
• Prise récente de médicaments provoquant un raptus sexuel ? : les médias ont rapport récemment ces « accidents médicamenteux » à type d’addiction aux jeux ou d’agression sexuelle avec les antiparkinsoniens. Mais si DSK avait un Parkinson ça se saurait et midi est une heure bien tardive pour subir les effets d’un hypnotique.
• Le piège ? : initiative individuelle ou collective d’individu (s) qui lui aurait jeté dans les pattes une provocatrice
• Le complot ? : version sophistiquée de la précédente. L’idée a fait son chemin sur internet : services secrets, patron du Sofitel proche de Sarkozy, militant de l’UMP diffusant la nouvelle avant qu’elle ne soit connue, etc...Je ne suis pas assez paranoïaque pour croire à de telles énormités, je laisse ce type de paradélire aux émules de Marion Cotillard ou de   Bigard.
On peut sans aucun doute éliminer les hypothèses 3 et 5. Restent les 3 autres, attendons la suite....
En tous cas l’évènement remue les foules , voire les amuse: j’ai reçu deux sms, de l’un de mes ex qui me disait « heureusement que tu n’es pas candidat à la présidentielle » et de l’un de mes amis « Heureusement que tu n’as pas essayé de violer un groom de l’hôtel en Arabie ». Je ne m’imaginais pas avoir une telle réputation, à ma connaissance je ne me suis encore jamais rendu coupable de la moindre violence sexuelle !

Partager cet article
Repost0

commentaires