Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 22:52

i_saint_sepulcre.jpg

Dès la zone d'embarquement de notre vol pour Tel Aviv nous allions être mis en condition pour notre première étape à Jerusalem. Alorsque nous assistions à l'expression très ostentatoire d'une pratique religieuse juive orthodoxe, un monsieur d'un certain âge, assis à mes côtés, saisissant sans doute la perplexité de mon regard, me demanda : "vous êtes juif"?" Moi si" répondit il à ma dénégation, "mais je condamne fermement ce spectacle, cela devrait être interdit comme la burqua, d'ailleurs demain la France sera musulmane; je crains que mes enfants soient obligés de la quitter comme ma femme et moi avons du quitter la Tunisie". Lui ayant dit que je trouvais ses inquiétudes excessives, il mit fin à la conversation.
Nous étions en fait déjà à Jerusalem, Jerusalem est en nous. Tout sépare tout  dans cette ville. "Mur des lamentations" séparé de l'esplanade des Mosquées par une palissade infranchissable, mur en béton séparant jerusalem de Bethléem, interdiction de pénétrer pendant le shabat dans le quartier ultraorthdoxe, et surtout, le plus surprenant, séparations à l'intérieur même du St Sépulcre entre les églises arméniennes, orthodoxes et catholiques romaines où chacun a sa chapelle, sa procession, son service de sécurité.
Deux jours ne sont pas suffisants pour découvrir Jerusalem et ses merveilles. Quelques moments très forts : la religiosité que l'on ressent jusqu'à l'émotion au mur des lamentations (qui contraste avec l'atmosphère "idolatre"  dans les lieux chrétiens), le dépouillement cistercien de l'église St Anne au début du chemin de croix, le chemin de croix lui même dans les rues de la vieille ville, la cérémonie d'ordination de prêtres selon le rite arménien dans la très belle église St Jacques, le passage, opressant, à pied, car notre chauffeur de taxi arabe (il est déconseillé d'y aller avec une voiture de location immatriculée en Israël) devait prendre un autre passage nous retrouver de l'autre côté.
L'esplanade des mosquées n'était pas accessible aux "infidèles" vendredi et samedi, nous tenterons de revenir en fin de séjour.
Samedi soir nous étions à Tel Aviv, un monde beaucoup plus familier avec ses bars gays, sa plage gay (mais séparée par un mur de la plage" ultraorthodoxe" qui lui est adjacente!).
Demain départ pour Césarée, Nazareth et St Jean d'Acre.

Partager cet article
Repost0

commentaires