Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 23:08

610-00300-05HIGH.JPGPour nous reposer un peu des impératifs du désir gay, continuons, après l'histoire des oeufs cassés qui ne se reforment pas, à nous laisser bercer par les merveilles de la physique avec la théorie des cordes.


Nous avons tous appris que la matière était faite de particules élémentaires, les atomes et que ceux ci étaient composés de particules encore plus élémentaires, l'électron, le proton etc. Puis les physiciens ont découvert que certaines de ces particules étaient sécables en particules encore plus petites, les quarks. Actuellement on dénombre dans le modèle standard de la physique 12 particules élémentaires. Ces particules élémentaires interagissent entre elles grâce à 4 autre particules, dites messagères ( le photon qui compose la lumière par exemple). Et à ces 16 particules il faut en ajouter une 17è, non encore découverte mais prédite par la théorie, le boson de Higgs, responsable d'un champ d'énergie qui comble le vide ( le vide n'est pas vide!) et qui donne la masse aux particules. Tout cela fait beaucoup et encore n'est on pas sur que ces particules ne soient pas composées de particules encore plus élémentaires.
La théorie des cordes, forme la plus avancée de la physique théorique spéculative simplifie tout cela. Il n'y a pas de particules élémentaires ponctuelles. Chaque particule est en fait un petit filament d'énergie vibrant appelé "corde". Ces filaments n'ont pas d'épaisseur, seulement un longueur, infinitésimale, si bien qu'en les regardant avec la technique actuelle, ils apparaissent comme des points. Et les 17 possibilités de vibration de cette "corde" correspondent aux 17 particules connues, l'énergie de chaque vibration donnant naissance à la masse de chaque particule...Fantastique unification de toute la physique..Si cette théorie se vérifie dans les années à venir, elle ouvrira des perspectives fabuleuses car une de ses caractéristiques est de décrire notre univers comme un univers, non à 4 dimensions ( espace +temps) mais à 11 dimensions, les 7 supplémentaires étant microscopiques, enroulées sur elles même, et non perceptibles par nos sens. Cela donne le vertige...

Partager cet article
Repost0

commentaires