Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 19:57

 

 

757302653_small.jpg

 

Après avoir publié le billet précédent, je me suis souvenu de ces propos de Didier Eribon, qui l' auraient parfaitement illustré, dans son livre "Réflexions sur la question Gay : "Les vies gays sont des vies différées; elles ne commencent que lorsqu'un individu se réinvente lui même, en sortant de son silence, de sa clandestinité honteuse. Lorsqu'il choisit au lieu de subir et par exemple, lorsqu'il se compose une autre famille-constituée de ses amis, de ses amants, de ses anciens amants et des amis de ses anciens amants- et se reconstruit ainsi son identité après avoir quitté le champ clos et étouffant de sa famille d'origine et de ses injonctions tacites ou explicites à l'hétérosexualité. Une telle fuite ne signifie pas nécessairement, cela va de soi, la rupture totale avec sa famille, mais plutôt la nécessité de s'en tenir éloigné et de la tenir à distance. Avant cela, les vies gays ne sont que des vies vécues par procuration, des vies imaginées, ou des vies attendues, espérées autant que redoutées."

Partager cet article
Repost0

commentaires