Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:51

20121024-7057767965087f0ea901ef.jpg

D’amis, au sens fort du terme, celui que donnent à ce mot les hétérosexuels, je n’en ai jamais eu depuis que j'ai une vie sexuelle. Auparavant ce que j’ai cru être de l'amitié n'était que le fait d’un désir amoureux qui ne se reconnaissait pas comme tel. Ceux que j’appelle aujourd’hui mes « amis » sont le plus souventd' anciens amants avec qui j'ai gardé des relations suivies, mais cette qualification est abusive car il s’agit de quelque chose d'indéfinissable, sorte de complicité affective qui a connu l'intimité de la chair, et qui n'a pas de "nom". Il m’est également arrivé de tisser des relations amicales avec les "nouveaux amants" de mes ex, ou leur propres « ex », tous nettement plus jeunes que moi, mais ces relations ne se sont pas nouées indépendamment de ma sexualité. J’ai bien un ami d’enfance, qui ne fût certes jamais mon amant, mais nous avons joué à touche-pipi à l’âge de 8 ans….Ce n’est sans doute pas le fait du hasard si n’ai jamais noué de relations affectives avec un hétérosexuel. Mon mode de vie, en dehors du milieu professionnel, est si imprégné de la "culture", au sens moderne de ce mot, homosexuelle, qu'une amitié qui ne le serait pas est difficilement envisageable, notre regard sur le monde serait trop différent, nous ne pourrions pas « sentir » ensemble.
Mais je n’ai jamais eu non plus d’amitiés féminines. Ceci a sans doute été favorisé par une certaine misogynie dans mon adolescence qui se traduisait par un profond ennui en présence d’une ambiance féminine, mais plus probablement ne suis-je pas capable d’aller vers l’autre sans la médiation des doigts…

A moins que l’amitié ne soit qu’ un concept « écran », masque ou révélateur d’une homosexualité? Les références cinématographiques ne manquent pas, notamment le remarquable premier film de Jacques Audiard, « Regarde les hommes tomber », ou sur un mode qui se veut humoristique dans le poussif « Asterix au service de sa majesté » (seul Depardieu nous sauve de l’ennui). Une occasion aussi de dire tout le bien que je pense du dernier film de François Ozon (« Dans ma maison ») dans lequel l’amitié de Rapha pour Claude révèle son homosexualité.

Michel Foucault, dans un texte dont je n’ai pas retrouvé duquel de ses ouvrages ou conférences il est extrait, ne disait il pas :
« Une de mes hypothèses est que l’homosexualité, le sexe entre hommes, est devenue un problème au xviiie siècle. Nous la voyons entrer en conflit avec la police, le système judiciaire, etc. Et la raison pour laquelle elle fait socialement problème, c’est que l’amitié a disparu. Tant que l’amitié était une chose importante et socialement acceptée, personne ne se rendait compte que les hommes faisaient l’amour ensemble. »

On pourra également lire sur le sujet :
http://culture-et-debats.over-blog.com/article-13477433.html

Partager cet article
Repost0

commentaires