Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 10:37

photo-copie-1.jpg

 

J'ai participé, il y a quelques temps maintenant,  comme tous les membres de l'équipe avec laquelle je travaille, à une journée de formation à une méthode d'évaluation de sa personnalité et de prédiction des réactions comportementales en situation de stress. Cette méthode a été élaborée par un docteur en psychologie, Taïbi Khaler, et adoptée par la NASA pour la sélection des astronautes.
Il existerait ainsi 6 types de personnalité, le travaillomane, le persévérant, l'empathique, le rêveur, le promoteur, le rebelle. La réponse à un questionnaire comportant une vingtaine de questions à choix multiple permet d'établir votre profil de personnalité. celle ci est ainsi décrite comme un immeuble à 6 étages, la base, plus ou moins programmée de façon génétique (ou épigénétique, voir mon billet sur l'origine de l'homosexualité pour plus de détails sur ces termes) constitue la caractéristique principale de votre personnalité, son mode de perception et ses besoins fondamentaux, puis au dessus les "phases", dont la première est le "carburant psychologique", la phase de travail actuel. On peut au cours de sa vie changer de phase, mais pas plus qu'un étage ( par contre en fonction des circonstances on peut transitoirement parcourir toutes les phase). La base la plus répandue, aux 2/3 chez les femmes, est de type "empathique" (compatissant, sensible, chaleureux, dont la question existentielle est "suis je aimable"). J'ai ainsi appris que j'étais de base "promoteur" (adaptable, persuasif, charmeur, dont la question existentielle est "suis je vivant") et de 1è phase "travaillomane" (responsable, logique, organisé, dont la question existentielle est "suis je compétent"). Ma 2è phase est rêveur (imaginatif calme , réfléchi dont la question existentielle est "suis je voulu"). Si j'avais voulu "deviner" ma structure de personnalité, c'est plutôt ce type rêveur que j'aurai anticipé..
On apprend aussi comment on réagit en situation de stress. J'ai ainsi appris qu'en stress du 1è degré, je laisserais les autres se débrouiller, puis je deviendrais perfectionniste, alors qu'en stress du 2è degré je manipulerais , puis sur contrôlerais. En tant que "promoteur", je m'adapterait assez facilement à toutes les autres personnalités, sauf semble t il avec les empathiques (on me l'a confirmé...)
Voilà vous en savez plus sur moi que moi.
Même si tout cela doit être relativisé, je dois reconnaître que j'ai reconnu bien de mes collègues dans le profil qui en était établi, il doit donc bien y avoir quelque chose de vrai dans le mien!

http://normandie.unicnam.net/spip.php?page=imprimersans&id_article=65

Partager cet article
Repost0

commentaires