Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 14:44

telechargement.jpg

Je ne peux, en ce début d’année, souhaiter, comme je le fis souvent, qu’elle nous apporte la découverte de la «particule de Dieu», le boson de Higgs, 2012 ayant rempli mes espérances sur ce point. Espérer la découverte de la matière noire (la masse manquante qui constituerait 80 à 95% du cosmos) ou un début de confirmation expérimentale de la théorie des cordes n’étant pas très réaliste, je me contenterai de souhaits plus « terre à terre », si j’ose dire, comme ceux d’une année moins difficile pour notre gouvernement avec plus de réussite dans ses réalisations, et notamment l’adoption définitive du projet de loi sur le mariage « pour tous ». 

Il semble que je sois l’un des rares à ne pas faire partie des déçus de ce début de septennat, n'ayant jamais douté d’un « tournant» social-démocrate très rapide, inévitable sous peine de dislocation de l’Europe. Je ne doutais pas non plus que ce nouveau pouvoir allait se trouver confronter à une double hostilité, celle, attendue, des « puissances de l’argent », nous les avions déjà vues à l’œuvre en 1981, mais aussi celle des fossoyeurs inébranlables de toute expérience social-démocrate, gauche du parti socialiste, extrême gauche et ayatollahs verts qui depuis des décennies ont toujours préféré précipiter le retour de la droite dans l’espoir délirant d’une révolution qui les porterait au pouvoir. Jean-Luc Mélenchon se rêve premier ministre au point que Marc Dolez, cofondateur du front de gauche a du se désolidariser de lui, dénonçant un antisocialisme primaire et rappelant que l’adversaire ce n’était pas le PS mais bien la droite, qu’en un mot on respirait tout de même mieux sous Hollande que sous Sarkozy.

Certes ce gouvernement manque de cohésion, d’une carence incompréhensible de sa communication (il a réussi l’exploit de faire passer un relatif succès, Florange, pour un désastre) et paye le prix de quelques promesses de campagnes intenables (on a du mal à imaginer que François Hollande ait été aussi machiavélique que n'aurait pu l'être Mitterrand en annonçant une taxation à 75% dont il n'aurait pas douté qu’elle serait annulée par le Conseil Constitutionnel…). Un remaniement parait inévitable, espérons qu’il ne se fera pas au détriment des « boucs émissaires » de la droite, comme Christiane Taubira - dont l’intervention à l’assemblée à propos du mariage gay fût remarquable et émouvante - qu’on dit partante pour le Conseil Constitutionnel. Espérons aussi que, même en cas de mobilisation massive dans la rue contre le projet du mariage - certains ont tout fait pour qu’elle le soit en y associant la question de la PMA qui ne peut se faire au nom de l’égalité puisqu’elle est discriminante vis-à-vis des couples masculins, ce qui pourrait entrainer la revendication de son extension à l’autorisation des mères porteuses - le gouvernement sera inflexible (mais même dans ce cas on ne peut exclure un refus par le conseil constitutionnel...)

Pendant les fêtes j’ai pu voir, avant qu’il ne disparaisse de l’affiche, le touchant film d’une jeune cinéaste belge, « Hors les murs ». C’est l’histoire, en trois parties, d’un jeune homme bisexuel qui quitte sa copine, financièrement aisée, pour un barman immigré dont il tombe passionnément amoureux (1è partie), barman dont il sera brutalement séparé par l’emprisonnement de ce dernier pour une banale affaire de drogue (2è partie), et qui fera l’expérience lorsqu’il le retrouvera à sa sortie de prison, ayant noué pendant son absence une liaison sadomasochiste avec le propriétaire, financièrement aisé, d’un sex-shop gay, de la dissolution de sa passion. Comme la quasi totalité des films « gays » dont j’ai fait état dans ce blog, ce qui est dit c’est l’incompatibilité de la passion amoureuse avec le « vivre ensemble ». L’Amour se construit dans la durée, il ne peut naître qu’exceptionnellement d’une passion, être amoureux n'est pas aimer...


Meilleurs vœux aux lecteurs de ce blog

 

Partager cet article
Repost0

commentaires