Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 09:32

20121112-189135459150a0fc08148b9.jpg

Les séminaires de « team building » auxquels mon entreprise me convie régulièrement une fois l’an dans un environnement de la région parisienne certes agréable, ne sont pas de ceux, notamment du fait des activités sous forme de « jeux de rôle » que j’abhorre, qui me mettent le plus en joie, mais les nouvelles qui se sont succédé durant les deux jours de celui qui s’est déroulé la semaine dernière m’ont fait voir les choses sous un jour plus positif.

La plus probable était l’adoption en conseil des ministres du projet de loi sur le mariage homosexuel. Cela faisait certes peu de doute mais on entendait dire ici ou là que certains socialistes « de terrain » souhaitaient un report et le « Parisien » faisait état de confidences de proches de Hollande : "dans son esprit, un couple homo, ça reste une étrangeté" - sentiment qui reste, je le disais dans un précédent billet, celui d’une majorité d’hétérosexuel si ce n’est de la totalité. Crédible quand on se souvient des réticences de Jospin vis-à-vis du Pacs et des positions de son épouse. Il est des cas où l’on peut se réjouir que l’idéologie « contraigne». Un report aurait sonné comme un avis d’enterrement du projet dans le contexte du déluge de bêtises et d’insanités dont nous a gratifié la droite (en ce qui concerne Serge Dassault je ne suis pas sûr d’avoir identifié à la décadence de quelle Grèce il se réfère, l’actuelle ou l’antique ?)…Et dans le même temps le gouvernement espagnol renonçait à défaire la loi votée par les socialistes mais qui venait d’être validée par le conseil constitutionnel de ce pays. Il en sera de même en France, quelque soient les effets d’annonce de tel ou tel membre de l’UMP il ne sera plus possible de revenir en arrière.

L’heureuse réélection de Barak Obama semblait moins certaine. Il n’a certes pas confirmé les espoirs qu’on avait mis en lui mais la perspective de retrouver une Amérique dirigée par le membre d’une secte religieuse, aussi modéré soit il parmi les républicains, m’effrayait. Puisse cette victoire, obtenue en grande partie grâce au vote des minorités et qui montre que le règne sans partage de « l’hétérosexuel blanc » est terminée, faire réfléchir tous ceux, Jean-François Coppé en tête, qui entrainent la droite dans une dangereuse dérive identitaire.

Par contre, la prise en compte par le gouvernement Ayrault d’une partie importante du rapport Galois m'a presque surpris. Pourtant, je n’aurais point du l’être si l’on en croit ce que j’écrivais dans ce blog au lendemain des élections législatives : « François II a donc parachevé sa victoire par un triomphe électoral législatif qui semble lui donner encore plus de latitude que le premier du nom pour appliquer sa politique, même le Sénat est entre les mains de ses amis. Semble car, une fois les mesures symboliques prises, il ne le pourra pas. Son prédécesseur socialiste fit pendant deux ans ce qu’il avait promis, avant d’avoir à choisir l’Europe et le tournant de la rigueur, François Hollande n’aura même pas six mois. C’est parce que je le crois capable de réaliser aussi équitablement que possible et faire admettre cette « nécessaire adaptation » que j’ai voté pour lui».
Il lui faudra sans doute aller plus loin, se séparer des verts et des communistes, mais ne commencent ils pas à s’en aller d’eux mêmes? Cela risque malheureusement de n’être pas suffisant pour enrayer, ou encore moins inverser, l’incroyable unanimité de tous les médias pour fustiger les premiers mois du gouvernement Ayrault et crier au « couac » , à la queue leu leu, à la moindre manifestation, démocratique, d’une opinion réservée ou divergente d’un membre ou d’une formation de la majorité….Sarkozy se plaignait d’avoir été lynché par la presse, ce qui n’était pas tout à fait faux, il semble que celle-ci cherche à s’en disculper en s’acharnant sur son successeur….Quelle aubaine pour les populistes de tous poils qui s’en donnent à cœur joie.
Si François Hollande échoue, Marine Le Pen aura un boulevard devant elle, comme peut le faire craindre le témoignage de mon « beau père » (le père de Bertrand) qui déjeunait hier chez nous et qui m’a fait parvenir ce lien et ce commentaire alors que je l’ai connu votant à gauche :
http://ripostelaique.com/formidable-discours-de-renaud-camus-a-orange-45.html
« Voilà le discours dont je te parlé hier. J'avais participé la veille à la "marche contre le fascisme islamiste". Nous étions plus de 3000 de Denfert à Place d'Italie, j'y ai reconnu Renaud Camus,
je lui ai serré la main en lui témoignant mon admiration pour son discours
à la convention des Identitaires du 4.11.12 ».

 

Partager cet article
Repost0

commentaires